Le Domaine 

Le Domaine

Travail de la vigne

La saison débute en janvier par la taille conduite de façon traditionnelle en Guyot simple et en Cordon de Royat (taille typique de Santenay et des Maranges).
Avant l’arrivée du printemps, nous apportons du compost végétal et animal pour entretenir la vie des sols. Toutes les vignes sont ensuite labourées pour favoriser la décomposition de la matière organique et l’aération de la terre.
A la pousse de la vigne nous pratiquons les travaux en vert, ébourgeonnage, relevage, rognage, dernière étape avant la maturation des raisins.
Vient ensuite la saison des vendanges, aboutissement du travail de l’année. A cette période, nous surveillons au quotidien les raisins pour les récolter à maturité optimale. Les grappes sont cueillies à la main et récoltées en caisses percées par notre équipe de vendangeurs, avant d’être acheminées à la cuverie.

Vinification

Les vins blancs issus du Chardonnay

A l’arrivée en cuverie, les raisins vendangés à la main sont triés sur table puis pressés avec lenteur et délicatesse en grappes entières.
Le moût (jus de raisin) est ensuite entonné en fûts de chêne pour effectuer ses fermentations.
Il y restera entre 12 et 18 mois : c’est la phase d’élevage qui apportera rondeur et complexité au vin. Il sera alors prêt à la mise en bouteille.

Les vins rouges issus du Pinot Noir

Lorsque les raisins, vendangés à la main, arrivent en cuverie, ils sont minutieusement triés sur table.
En fonction des millésimes nous encuvons jusqu’à 50 % de grappes entières. Les baies macèrent en cuve bois entre 20 et 35 jours.
Nous n’utilisons ni levures sélectionnées ni enzymes, nos vins sont naturels et les fermentations spontanées (levures indigènes). Après pressurage les vins sont entonnés en fûts de chêne pour un élevage de 12 à 18 mois.
Ils ne sont ni filtrés ni collés avant la mise en bouteille. Ce qui entraîne, parfois, un léger dépôt mais permet de conserver toutes les qualités gustatives des vins.

Historique

Elisabeth, issue d’une famille de vignerons en Côte d’Or depuis 1470 s’est, dès son plus jeune âge, intéressée au travail de la vigne et du vin. En 1979 elle obtient son diplôme d’œnologie à l’école viticole de Beaune confirmant ainsi sa vocation de toujours. C’est à cette époque, après un passage chez Jules Chauvet qu’elle orientera son approche vers une vinification naturelle.
Elle transmettra cette sensibilité à ses enfants, qui mettront en application ses préceptes dès leurs premières vinifications.

En 1981, elle épouse Christophe, agriculteur à Bonnencontre. Au fil des années, leurs activités se sont diversifiées avec la plantation de cassis, puis la reprise de nouvelles parcelles de vigne sur la Côte et les Hautes Côtes de Beaune.

Aujourd’hui, le Domaine familial s’est étoffé suite à l'association de leurs trois fils Ludovic, Emilien et Antoine, chacun apportant sa pierre à l’édifice.

Situation côte de Beaune

zone vide zone vide zone vide zone vide zone vide zone vide zone vide

La côte de Beaune